Exposition et ternissage

Le burkina Faso terre d'accueil

RDV avec le photographe le 30 janvier à 15h

 

Exposition présente au centre culturel de Saint Pierre des Corps du mardi 5 au samedi 30 janvier


Rencontre le samedi 30 janvier à 15h
 CENTRE CULTUREL
37 bis, avenue de la République
02 47 63 43 15

 

Horaires d'ouverture :

Ouvert du mardi au vendredi : de 9h à midi et de 13h30 à 18h
et le samedi : de 9h à midi et de 13h30 à 17h.

EXPOSITION : Le burkina Faso terre d'accueil, RDV le 30 janvier à 15h

Le reportage :

Travail réalisé sur place pour le groupement FAJO (sécurisation foncière)

"Pour bien sécuriser, il faut aller à la rencontre et connaitre ce qu'on sécurise"

Octobre 2013

 

- Une formation théorique et pratique de chargés de communication à la pratique de photographie de reportage, et plus particulièrement des reportages dans des milieux culturels particuliers ( techniques d'anticipation, de détection et d'observation, analyse, compréhension puis application des comportements ainsi que des coutumes et habitudes, et ce, toujours dans un délai toujours très court, de l'ordre de la minute). Sensibilisation à l'éthique photographique ainsi qu'à la problématique de la photographie dans l'aide au développement, Mise à niveau sur le plan de la technique photographique et de l'optimisation de l'utilisation d'un APN sur le terrain.  

- Réalisation de séries de reportages dans des villages éloignés souffrant d'une banque d'image faible voir inexistante. Reportages sur la vie locale, les us et coutumes, l'agriculture, la culture, les difficultés de la vie ainsi que les fêtes.

 

Travail réalisé pour l'UNHCR dans le camp de réfugiés Maliens (Touaregs) de Sag-nionogo :


Vous remarquerez alors deux sujets principaux : les artisans Touaregs ainsi que les enfants de ces artisans. Au travers de ces séries photographiques, j'ai tenté de vous parler de ces familles ayant tout perdu, proches, biens, pays.... des situations dramatiques, humainement, politiquement, culturellement et ethniquement. Ce que j'ai pourtant remarqué chez eux : pas de haine, de la résilience seulement mêlée à une volonté de s'intégrer et recommencer, une sagesse pacificatrice transmise aux enfants. Les enfants du camp m'ont interpellé sur un point important : ils ont vécu ces atrocités au même titre que leurs parents. Pourtant on lit encore dans leurs regards de l'insouciance et de l'innocence habituellement propres à une enfance heureuse. Pour moi, c'est l'espoir d'un futur meilleur et sans désir de vengeance pour ces adultes de demain... Beaucoup de fierté, de dignité et de sagesse ancrée en ce peuple Touareg venu du Mali à la fois nomade et sédentaire. 

Certaines photographies pourront alors paraître légères, presque trop positivistes, en particulier certains portraits d'enfants. En fait, je crois qu'aucune ne peut être considérée comme trop positiviste car la seule présence de ces "morceaux de familles" dans un camp de réfugiés est une chose alarmante et un drame à part entière. 

Ce travail avec l'UNHCR me permet aussi de parler du Burkina Faso autrement : Une terre d'accueil.

 

Coté technique photo, toutes les photographies ont été prises avec un Nikon D800E et d’un Nikon D700 équipé d'un 50mm f/1.4 et d’un 17-35mm f/2.8 Nikkor. La robustesse du boitier comme de l'objectif était extrêmement importante pour un reportage de ce type. Les prises de vue ont été réalisées en RAW et le développement JPEG a été réalisé sur place pour répondre aux besoins des ONG sur un ordinateur portable prévu à cet effet.

EXPOSITION : Le burkina Faso terre d'accueil, RDV le 30 janvier à 15h

Merci à Patrick Senne de la nouvelle république pour ce superbe article :

Retrouvez les liens qui en parlent :

Tag(s) : #exposition, #afrique, #France, #spdc, #saint pierre des corps, #burkina faso

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :